Message d'erreur

Strict warning : Only variables should be passed by reference dans block_form_commentaire_simple() (ligne 668 dans /home/sourirerio/www/sites/all/modules/sdr/sdr.module).

Attention aux mots

1 2

  • Avant tout, n’ignorez jamais les propos suicidaires d’un proche. Il ne sont pas à banaliser ! Les idées suicidaires sont toujours à prendre au sérieux.

  • Eviter les phrases comme : « Faut pas y penser », « Arrête d'en parler », « Je ne veux plus en entendre parler», « Tu dis n'importe quoi», « Ça va passer», « Tu as pourtant tout pour être heureux», « Tu n'as pas de raisons de te plaindre ». Dites plutôt : « Tu as des idées de suicide ? On va en parler ! » « Je tiens à toi ».

  • Éviter les recettes aussi simples qu'inefficaces comme « Secoue-toi ! », «Va faire du sport!», « Pense à tous ceux dans le monde qui souffrent vraiment », etc.

  • Éviter de juger le jeune, de vous moquer de lui, de le culpabiliser ou de l'humilier.

  • Ne cherchez pas à conseiller le jeune suicidaire avant de l’avoir bien écouté.

  • Éviter de donner des exemples de ce qui est arrivé à d'autres dans le même genre de situation.

  • Ne jamais proposer comme solution de consommer de l'alcool ou des toxiques, ni fournir des médicaments qui auraient été bénéfiques pour d'autres.

  • Il ne faut jamais mettre une personne suicidaire au défi de passer à l'acte.

  • Ne faites pas tout à la place du jeune suicidaire afin de le "sauver", il penserait alors qu'il n'est plus capable d'agir, que vous ne lui faites pas confiance et qu’il est incompétent. Il pourrait se sentir emprisonné. Laisser lui aussi la place d’utiliser ses forces et ses ressources.

  • Ne prétendez pas avoir réponse à tout.

  • Ne faites pas de promesses que vous ne pouvez pas tenir, soyez authentique.

  • N'abandonnez pas la partie, soyez patient.

Prenez soin de vous et ne tentez pas d’aider le jeune seul.
Vos deux épaules ne suffisent pas.

Cette page t'a été utile ?

Votes.
Merci pour votre commentaire...!!